Show simple item record

dc.contributor.advisorKnisely-Southerland, Kris
dc.contributor.authorGorham, Julia Anne
dc.creatorGorham, Julia Anne
dc.date.accessioned2020-08-07T18:36:31Z
dc.date.available2020-08-07T18:36:31Z
dc.date.issued2020
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10150/642178
dc.description.abstractLa notion de compétence est une idée pour laquelle il existe plusieurs conceptions dans le domaine de l’apprentissage et l’enseignement des langues secondes (L2). Depuis le travail de Chomsky (1965) sur la distinction entre la compétence et la performance, les chercheurs ont été nombreux à formuler de nouvelles définitions de la compétence. On passe, alors de la compétence socioculturelle (Bourdieu, 1991) à la compétence interculturelle (Byram, 1997 ; Deardorff, 2009) et plus récemment à la compétence symbolique (Kramsch, 2006, 2009). Ce dernier concept souligne l’importance de la capacité des étudiants des L2 de reconnaître et de subvertir le pouvoir et la hiérarchie. Plus précisément, il s’agit de « the ability to manipulate symbolic systems, … and to position oneself to one’s benefit in the symbolic power game » ainsi que la capacité de réfléchir sur sa propre position dans le monde. Cette compétence, grâce à son emphase sur le pouvoir et la violence symbolique, est essentielle pour tout étudiant dans cette époque de « nouveau capitalisme » (Cope & Kalantzis, 2009). Il est alors surprenant que, malgré de multiples études précédentes conceptualisant la compétence symbolique au niveau théorique, on constate un manque important d’études examinant le côté pratique de celle-ci dans les cours de L2 et même plus son développement et son évaluation chez les apprenants du français. La littérature existante démontre néanmoins une relation entre la compétence symbolique et l’utilisation d’une approche pédagogique basée sur les littératies multiples et multimodales (Étienne et Vanbaelen, 2017 ; Kearney, 2010). Alors, l’étude présente vise à contribuer aux recherches cruciales sur ce sujet en répondant aux questions suivantes : 1) Est-ce que les étudiants démontrent des indices de la compétence symbolique en visionnant des films francophones, en complétant des questions d’analyse et en maintenant des journaux de réflexion et si oui, lesquels ? et 2) Quelles stratégies cognitives ou réflexionnelles sont utilisées par les étudiants, consciemment ou non, lorsqu’ils démontrent la compétence symbolique, s’ils en utilisent ? Afin de répondre à ces questions, des données ont été recueillies auprès de deux sections d’étudiants (N = 27) inscrits en quatrième semestre de français langue seconde à une grande université publique dans le sud-ouest des États-Unis en automne 2019. Une séquence pédagogique de multilittératies a été créée à partir de trois films francophones – Bienvenue chez les Ch’tis (2007), Bienvenue à Marly-Gomont (2016), et Divines (2016), choisis parce qu’ils abordent les thèmes de la diversité, l’altérité et l’identité. Les données récoltées comprennent des fiches de travail analytiques sur les trois films ainsi que des journaux de réflexion complétés par les étudiants et l’enseignante, des entretiens avec des étudiants consentants après la fin du semestre et des informations démographiques. Pour analyser ces données qualitatives, un processus consistant de trois cycles de codage, ouvert, axial et sélectif, a été adopté. Les résultats suggèrent que la compétence symbolique se manifeste souvent sous la forme des capacités de manipuler des biens symboliques (les émotions et expériences ainsi que les identités et affiliations), de créer de la complexité et d’analyser la forme et moins souvent sous la forme de la tolérance de l’ambiguïté. Ces indices se manifestaient lorsque les participants ont abordé une variété de stratégies largement classables dans trois catégories : les stratégies d’analyse, de réflexion, et d’écriture. Pour résumer, les résultats de cette étude indiquent que la vaste majorité des participants ont démontré au moins certains indicateurs de la compétence symbolique au fil des activités pédagogiques, ce qui suggère que celles-ci ont la capacité d’encourager les habilités supérieures de la pensée.
dc.language.isofr
dc.publisherThe University of Arizona.
dc.rightsCopyright © is held by the author. Digital access to this material is made possible by the University Libraries, University of Arizona. Further transmission, reproduction, presentation (such as public display or performance) of protected items is prohibited except with permission of the author.
dc.subjectFrench L2
dc.subjectL2 pedagogy
dc.subjectmultiliteracies
dc.subjectmultimodality
dc.subjectsymbolic competence
dc.subjectteaching with film
dc.titleUn bilan de la Compétence Symbolique chez les Apprenants du Français Langue Seconde
dc.typetext
dc.typeElectronic Thesis
thesis.degree.grantorUniversity of Arizona
thesis.degree.levelmasters
dc.contributor.committeememberPrice, Joseph
dc.contributor.committeememberDupuy, Beatrice
dc.description.releaseRelease after 10/06/2021
thesis.degree.disciplineGraduate College
thesis.degree.disciplineFrench
thesis.degree.nameM.A.


Files in this item

Thumbnail
Name:
azu_etd_17858_sip1_m.pdf
Size:
1.790Mb
Format:
PDF

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record